livre

Wakashudô: le samouraï et l’homosexualité

En dépit d’une présence manifeste dans la culture populaire contemporaine, en particulier le manga et la musique dans une moindre mesure, l’esthétique androgyne comme l’inclination homosexuelle semblent étrangement absentes de l’historiographie japonaise.

Du silence feutré des monastères aux bruyantes scènes de théâtre, en passant par les augustes palais seigneuriaux, l’homosexualité et une liberté sexuelle inouïe se révèlent pourtant dans une vérité parfois très crue.

Août 1945: L’URSS porte le coup de grâce au Japon (1/2)

Le 15 août 1945, l’empereur Hirohito ordonne à la radio au peuple japonais de «supporter l’insupportable». L’«insupportable» est la capitulation sans condition qu’a refusé farouchement jusqu’alors le Japon, dernier pays de l’Axe à poursuivre la guerre.

Qu’est-ce qui incite Hirohito à prôner la paix, lui qui est resté muet, ou complice, du militarisme japonais pendant les quatorze années de guerre qu’a provoqué le Japon en Asie et dans le Pacifique?

Le samouraï: brève histoire d’une éternelle récupération

Depuis leur chute à la fin du XIXe siècle, les samouraïs n’ont cessé de fasciner, au Japon comme au dehors. Loin de quitter la scène, la figure du guerrier n’en finit plus d’être invoquée au service des causes les plus contradictoires, quand elle ne sert pas d’argument de ventes.

Femmes samouraï: les oubliées de l’Histoire?

À l’autre extrémité de l’Eurasie, l’alliance du beau sexe et du métier des armes tient-elle de l’histoire ou du mythe? Répondre à la question suppose de poser quelques jalons, belle occasion de revenir sur la tradition militaire nippone et le statut social de la femme dans le Japon médiéval.

L’ « Incident de Moukden »

La Deuxième guerre mondiale en Asie commence, non pas à Pearl Harbor, mais dix ans et trois mois plus tôt en Mandchourie, à Moukden – aujourd’hui Shenyang – dans la nuit du 18 et du 19 septembre 1931.

Cet événement décisif a frappé si fortement ses contemporains qu’Hergé en a fait le cœur de l’intrigue d’un album de Tintin: le Lotus Bleu.

Bushidô: 1000 ans sur la voie du guerrier

Depuis quelques décennies, à la faveur du spectaculaire engouement que les arts martiaux japonais suscitent à travers le monde, les valeurs morales prêtées au samouraï se sont largement diffusées.

S’il renvoie désormais dans l’inconscient collectif à des idéaux élevés et forme le creuset d’un épanouissement personnel s’efforçant de cultiver le corps comme l’esprit, le Bushidô fut également un soleil noir qui féconda le militarisme nippon. Rien d’étonnant à ce que cette « voie du guerrier », à la croisée d’influences multiples et semée d’écueils, éclaire aussi l’histoire de l’archipel.