• Le « château dans le ciel »: château de Takeda

  • 7 endroits magnifiques à visiter au japon

  • Bienvenue dans mon bar à Tokyo!

  • Mont Fuji (3/3) – Guide de l’ascension: les conseils

  • Mont Fuji (2/3) – Guide de l’ascension: une expérience inoubliable

  • Mont Fuji, guide d’ascension (1/3): n’y allez pas!

La révolution du saké

Découvrez l’histoire de la fabrication du sake, une boisson que la France redécouvre au gré des événements qui la mettent en avant.

Savez-vous reconnaître une geisha, d’une maiko, d’une geiko?

Vous avez sans doute entendu d’autres personnes vous raconter qu’ils avaient vu une geisha lors de leur voyage à Kyoto, mais s’agissait-il vraiment d’une geisha ou était-ce une maiko qu’ils avaient vu? Ou se pourrait-il même que ce fut une touriste qui avait payé pour s’habiller en geisha?

Les différences peuvent être subtiles, mais voyons comment faire la différence entre une geisha et une maiko et entre une geisha et une geiko.

Wakashudô: le samouraï et l’homosexualité

En dépit d’une présence manifeste dans la culture populaire contemporaine, en particulier le manga et la musique dans une moindre mesure, l’esthétique androgyne comme l’inclination homosexuelle semblent étrangement absentes de l’historiographie japonaise.

Du silence feutré des monastères aux bruyantes scènes de théâtre, en passant par les augustes palais seigneuriaux, l’homosexualité et une liberté sexuelle inouïe se révèlent pourtant dans une vérité parfois très crue.

Tatoueur au Japon: mon expérience

La passion pour la culture japonaise est « encrée » en moi depuis mon plus jeune âge. Je pourrais évoquer plusieurs raisons à cela, la plus importante remonte à ma plus tendre enfance, lorsque mon grand-père, ancien marin, embarqué à l’âge de 16 ans dans la Marine Nationale me narrait une escale Japonaise marquante, datant […]

15 choses à connaître avant de venir au Japon

1. Les pourboires Il n’y a pas de pourboires au Japon. Donner un pourboire est considéré comme impoli et il m’est arrivé plusieurs fois qu’un serveur me court après pour me rendre le pourboire que j’avais laissé. Selon Claude Yoshizawa du Centre culturel franco-japonais de Toulouse (CCFJT), on peut laisser un pourboire selon les lieux, c’est […]