fbpx
Chiot shiba inu
Chiot shiba inu

Le shiba inu

Si on vous dit « Nommez une race de chien japonais! », vous allez certainement citer le Shiba-Inu en premier!

Et vous aurez parfaitement raison car le Shiba est une race de chien très ancienne et typiquement japonaise. Elle a est même été désignée « Monument Naturel du Japon » en 1937!

Quelles sont les origines et les caractéristiques du Shiba inu?

Le Shiba Inu est une race de chien très ancienne qui comme toutes les autres espèces de chiens, dérive du loup, le loup gris dans ce cas précis. Comme vous pouvez le voir sur l’arbre généalogique ci-dessous, ils en sont encore relativement proches.

La lignée du Shiba Inu a ensuite divergé d’autres races de chiens proches comme le Akita Inu et le Shar Pei pour devenir une race à part entière avec des caractéristiques et un comportement qui lui sont propres.

Le Shiba Inu est considéré comme étant un descendant des chiens Jomon, ces premières races de chiens japonais qui étaient principalement utilisées pour la chasse au petit gibier (lapin, volatiles, etc.) sur l’archipel.

Bon à savoir: « Inu » signifie chien en japonais. Il est donc techniquement inutile de préciser Shiba Inu lorsque vous en parlez.

Shiba Inu est simplement la traduction littérale des kanjis 柴犬 utilisés pour parler de l’espèce.
shiba inu pedigree
Des Shiba, il en existe d’ailleurs plusieurs races et coloris (principalement aux pelages beiges clairs ou foncés, blancs et noirs), mais le profil reste globalement le même: c’est en général un chien au poil court couleur broussaille, assez petit (moins de 10 kg en général) et mesurant environ 38-41 cm de haut pour les mâles et 35-38 cm pour les femelles.

Leurs oreilles sont en forme de triangles dressés et leur queue est parfois enroulée, parfois droite. Ils vivent généralement entre 12 et 15 ans.

Niveau caractère, ce sont des chiens très dociles et non-agressifs pour la plupart et qui jappent peu.

Ils restent cependant méfiants et alertes à l’égard des étrangers et dans les lieux qu’ils ne connaissent pas.

Il faut noter que ce sont des chiens au caractère très indépendant et qui aiment peu être caressé et manipulé.

Surtout, ils sont très fidèles et gentils et ce sont ces caractéristiques qui plaisent le plus aux Japonais.

Pourquoi les Shiba inu sont-ils si populaires?

Si vous avez la chance de venir visiter le Japon, vous vous rendrez rapidement compte de l’engouement que suscite cette race: les Shibas sont presque partout!

En laisse dans la rue bien sûr, mais aussi en tête d’affiche dans certaines publicités et même à la télé (qui ne connaît pas les publicités loufoques de la marque Softbank  avec un Shiba blanc père de famille! Le célèbre chien acteur est cependant mort en 2018 à l’âge de 16 ans.)

Quand la vie n'est pas géniale mais que tu restes positif!
Quand la vie n’est pas géniale mais que tu restes positif!

Sur Internet également, grâce à leurs bouilles adorables, les Shibas sont même devenus de véritables phénomènes culturels et de nombreux mèmes utilisent désormais ces chiens à la bouille sympathique.

Tapez « Doge » sur Internet et vous serez certainement surpris de voir qu’il en existe énormément!

Récemment en 2013, une nouvelle cryptomonnaie similaire au Bitcoin, le Dogecoin, a même été lancée avec comme logo une image du Shiba Inu tirée d’un mème « Doge ».

Considérée comme une blague lors de son lancement, la monnaie virtuelle a rapidement pris de la valeur et en 2021 sa capitalisation boursière a dépassé le cap des 9 milliards de dollars.

Doge coin
Doge coin

Au Japon, cette race de chien est apparue dans de nombreux films, émissions TVs et même dans des mangas et des animés ce qui a contribué à considérablement renforcer leur popularité au fil des années.

Aujourd’hui, la race Shiba est la race de chien la plus élevée et reproduite sur l’archipel.

Selon la « Japan Dog Preservation Society », les Shiba Inu représentent actuellement environ 80% du total des races de chiens élevées dans le pays (sur 6 races au total)!

Un chiffre qui permet de réellement se rendre compte à quel point les Japonais affectionnent cette race de chien.

Une race qui a failli s’éteindre

Cet épisode malheureux a toutefois contribué remettre au goût du jour cette race de chien qui commençait à disparaître à cette époque. Car il faut savoir que la race a même failli s’éteindre au début du XXe siècle.

Sa côte auprès des Japonais était en baisse face aux chiens de chasse importés de l’étranger à cette époque.

Beaucoup furent ainsi mélangés avec d’autres races et le nombre de Shiba pure race a fortement décliné.

Surtout, nombreux furent les Shiba à périr sous les bombes américaines, à mourir de famine, ou à mourir en grand nombre à cause de la maladie de Carré, une maladie virale contagieuse qui se propage facilement entre canidés.

shiba inu chien

Dès 1928 cependant, des mesures commencèrent à être prise afin de protéger ces chiens et des organismes de protection furent créés comme la « Japan Dog Preservation Society » (Nihon Ken Hozonkai – 日本犬保存会).

La race fut donc sauvée par quelques éleveurs et intellectuels japonais qui voulurent conserver les caractéristiques si atypiques de l’animal afin de le transformer en animal de compagnie.

En 1936, elle fut même déclarée « Monument national du Japon ». Aujourd’hui, environ 60.000 à 70.000 Shiba naissent au Japon chaque année et ces chiens sont exportés et reproduits dans de nombreux autres pays.

On distingue aujourd’hui 3 principaux types de Shiba:

  • Le Shinshu Shiba est originaire de la préfecture de Nagano
  • Le Mino Shiba est originaire de Gifu, à proximité des montagnes de Nagano
  • Le San’in Shiba est originaire du sud-ouest du Japon

Il existe en réalité une race par région et elles en portent généralement le nom: Ishishu Shiba dans la région de Sanin, Mino Shiba à Gifu, Toshishiba à Gunma, Shinshu Shiba à Nagano, etc.

Certains Shiba présentent une tête dite de « renard » (appelés joumonshiba – 縄文柴) quand d’autres sont considérés comme ayant plus un profil de chien viverrin ou chien raton-laveur (shinshibainu – 新柴犬) même si la différence est peu marquée.

Combien coûte un Shiba inu?

Bien sûr, la popularité grandissante de ces toutous les a naturellement rendu chers. Donc si vous cherchez à acquérir un Shiba pure souche, en France ou au Japon, sachez qu’il vous en coûtera!

La race ayant connu un regain d’intérêt ces dernières années, les prix se sont envolés et il vous faudra débourser plusieurs centaines d’euros en moyenne pour en acquérir un.

Tout dépend en fait si vous achetez votre animal en animalerie ou auprès d’un éleveur spécialisé.

Sur l’archipel, se procurer un chiot de race Shiba dans une boutique ou auprès d’un éleveur coûte en moyenne entre 1.000-1.500€ et 6.000€ (plus de 750.000¥).

shiba inu automne Une coquette somme mais qui permet d’obtenir légalement un animal de pure race et en bonne santé, le marché de l’animal de compagnie étant très bien règlementé au Japon. Alors, toujours tenté ?

Notez que si vous comptez faire l’acquisition d’un chien de race Shiba en France, assurez-vous auprès de l’éleveur qu’il soit inscrit au LOF (Le Livre des Origines Français est le grand livre répertoriant toutes les origines des chiens de race français et il constitue un gage de garantie de pureté des géniteurs.)

Combien prendre soin d’un Shiba inu?

Les Shiba ne requièrent pas de soins particuliers par rapport à d’autres races de chiens.

L’idéal est de leur créer un environnement sans stress afin que leurs instincts de chiens de garde et de chasse ne se déclenchent pas.

Les Shibas inus n’aiment pas particulièrement le changement et il faudra les y habituer progressivement à chaque fois.

Ce sont également des chiens qui aiment l’exercice et il faudra les promener quasi quotidiennement.

shiba inu repos Néanmoins étant des chiens de taille moyenne, leur entretien ne sera pas négligeable en termes de coût.

Ces frais sont estimés à environ 300.000¥ par an (plus de 2.000 €) au Japon.

En France ou dans d’autres pays il faudra plutôt compter entre 1000 € et 1500 € ce qui n’est pas rien.

Il faut savoir que bien qu’ils soient plus forts et résistants qu’ils en ont l’air, ils sont assez sensibles à certaines maladies de la peau, dont les dermatites et les allergies ainsi qu’aux otites et aux glaucomes.

Pour finir, faites attention! Ne confondez pas l’Akita-Inu et le Shiba-Inu même si les deux races se ressemblent beaucoup à première vue.

Sachez que l’Akita est un chien bien plus gros (entre 30 et 40 kgs) et plus haut au garrot que le Shiba (60-40 centimètres contre 40 en moyenne).

Le Akita-Inu est une autre race de chien également très populaire au Japon depuis l’histoire du désormais célèbre chien Hachikō.

Pour ceux qui ne connaitraient pas son histoire, elle a lieu dans les années 20-30 à Tokyo.

Chaque matin avant d’aller au travail, le maître d’Hachiko (qui signifie le 8e empereur, le chiot étant le 8e d’une portée), le professeur Ueno Hidesaburō laissait son chien à la garde de Shibuya et revenait le récupérer le soir. Et chaque jour, Hachiko attendait patiemment son maître à la gare.

Malheureusement, son maître est un jour décédé sur son lieu de travail et n’a jamais pu effectuer le chemin de retour pour retrouver son animal.

Malgré de nombreuses tentatives pour replacer Hachikō dans d’autres foyers pendant des années, le chien s’est systématiquement entêté à fuguer pour essayer de retrouver son maître en l’attendant chez lui ou à la gare pendant près d’une décennie!

Ce dévouement hors du commun l’a peu à peu transformé en célébrité locale puis nationale et après sa mort, il a été décidé d’ériger une statue en l’honneur de son indéfectible loyauté, devenue un symbole fort au pays du soleil levant. Elle trône désormais en plein milieu du quartier de Shibuya.

Cette courte vidéo, produite la chaîne Brut, raconte très bien cette belle histoire.


Et même si les deux races sont originaires du Japon, elles n’ont pas été domestiqué pour le même usage.

L’une était utilisée pour chasser le gros gibier (cerf, ours, sanglier), l’autre plutôt pour le petit gibier. Devinez laquelle!

Aujourd’hui, les deux races sont devenues des animaux de compagnie pour le plus grand bonheur de leurs propriétaires et des adorateurs de ces canidés.

My crazy Japan

Manu, blogueur Japon, résidant à Osaka depuis 2014 vous fait découvrir des facettes inhabituelles et insoupçonnées du Japon à travers divers articles sur les mœurs et traditions de l’archipel.

Les derniers articles par My crazy Japan (tout voir)

Gamezeen is a Zeen theme demo site. Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
Le Rakugo: les Japonais rient. Incroyable, non?
error: