Yukio Mishima

Yukio Mishima (三島 由紀夫, Mishima Yukio) (nom de plume de Kimitake Hiraoka (平岡 公威, Hiraoka Kimitake)) est un écrivain japonais, né le 14 janvier 1925, et qui s’est suicidé par seppuku le 25 novembre 1970.

Mishima publia près de quarante romans pour un total d’une petite centaine d’ouvrages : essais, 20 recueils de nouvelles, 18 pièces de théâtre…

Au cours de l’année 1970, il achève sa tétralogie La Mer de la fertilité avec son quatrième tome, L’Ange en décomposition. Le 25 novembre, il poste à son éditeur la fin de son manuscrit puis se rend au ministère des Armées accompagné de quatre jeunes disciples. Au deuxième étage de l’École militaire du quartier général du ministère de la Défense, quartier d’Ichigaya à Shinjuku (Tokyo), aujourd’hui Mémorial des forces japonaises d’autodéfense, il prend en otage le général commandant en chef des forces d’autodéfense et fait convoquer les troupes: il leur tient alors un discours en faveur du Japon traditionnel et de l’empereur. La réaction des 800 soldats est vite hostile. Devant les huées, il se retire vers 11 h.

Suivant le rituel, Mishima se donne la mort par seppuku ; son kaishakunin, un des membres de Tatenokai Masakatsu Morita, devait accomplir la décapitation mais devant ses difficultés (il tremblait), c’est Hiroyasu Koga qui termine le geste. Morita suivra ensuite Mishima dans la mort. Ce coup d’éclat avait été minutieusement préparé pendant plus d’une année; Mishima avait même décrit une action très similaire dans son roman Chevaux échappés (1969) et dans sa nouvelle Patriotisme (1960), avec une fin tout aussi tragique. Certains ont avancé que cette tentative de coup d’État n’était qu’un prétexte symbolique destiné à accomplir le suicide rituel que Mishima avait toujours fantasmé et qu’il avait depuis longtemps prémédité et mis en scène.

Sa tombe est située au Cimetière de Tama.

Source: Yukio Mishima

Publié le 2 septembre 2016 dans .