Yamato-den

Le Yamato-den (大和伝) désigne une des cinq traditions de forge japonaise pendant la période Koto (fin de l’ère Heian à début Momoyama). Essentiellement centrée sur la région de Nara, l’ancienne capitale au Bouddhisme florissant, ses écoles sont fréquemment associées à l’un de ses grands et illustres temples Bouddhistes, en raison du fait qu’elles alimentaient les arsenaux de ces temples et équipaient leurs Sōhei. Très peu de lames Yamato-den sont signées et beaucoup ont été détruites (notamment par Toyotomi Hideyoshi).

Cette tradition rassemble différentes écoles réputées, dont les styles et techniques sont souvent proches. Selon les théories associées au Shoso-in et à Amakuni, la tradition Yamato pourrait remontée jusqu’à une époque aussi ancienne que le 8ème siècle, ce qui en fait l’une des plus anciennes Gokaden, avec Yamashiro-den, similaire dans son style et proche géographiquement. Nonobstant, on considère généralement l’école Senju’in comme la fondatrice du Yamato-den, avec Shigehiro et Yukinobu comme co-fondateurs.

Source: Yamato-den

Publié le 28 août 2015 dans .