Soko Yamaga

Sokō Yamaga était un rōnin du début de l’ère Edo qui a codifié le code du bushido. Confucianiste, il a appliqué l’idée de Confucius d’un « homme supérieur » (君子, Junzi, Kunshi, littéralement le « fils d’un seigneur », un Gentilhomme, c’est-à-dire un noble sans titre de noblesse et le comportement approprié et exemplaire dans le cadre des sociétés humaines) à la classe japonaise des samouraïs.

Celle-ci, qui n’était alors qu’une caste militaire assez peu lettrée, se retrouvait désœuvrée du fait de la paix imposée après la prise de pouvoir de Ieyasu Tokugawa, malgré les privilèges que conférait la nouvelle ère à leur classe. De fait, les samouraïs n’avaient plus que leur obéissance à offrir aux dirigeants de la nation, et ainsi, les théories de Yamaga Sokō leur permirent de redéfinir leur but, leur rôle dans la société et donc de trouver une nouvelle raison d’être. A savoir servir leur seigneur avec loyauté en gardant chaque jour la Mort dans leur cœur, pour être prêt au combat le moment venu.

Il eut comme élève Shigetsuke Taira, samouraï du clan Daidōji, auteur du célèbre livre de bushido, Budō shōshin shū.

Source: Yamaga Sokō

Publié le 4 février 2017 dans .