Shorin-ryu

Le Shōrin Ryu (少林流, littéralement « école de la jeune forêt » ou « école de la petite forêt »), traduction littérale des caractères japonais utilisés pour écrire l’école Shaolin, est l’un des deux styles majeurs les plus anciens de karaté d’Okinawa avec le Gōjū Ryu.

Le Shōrin Ryu est le style le plus ancien et à l’origine de presque toutes les autres écoles : Shotokan, Shitō Ryu, Wadō Ryu, etc… Son fondateur est (Sōkon Matsumura, 松村 宗棍), appelé aussi Bushi (« guerrier ») Matsumura.
Le Shōrin Ryu est issu de concepts de combats tirés:

  • du Shuri-te, la pratique martiale propre à la ville de Shuri, ancienne capitale d’Okinawa, par opposition au Naha-te, style de la ville portuaire voisine de Naha, et actuelle capitale (la ville de Shuri est devenue un quartier de l’actuelle Naha).
  • du Tomari-te, la pratique martiale propre au village voisin, Tomari (absorbé, lui aussi par l’actuelle Naha), très proche du Shuri-te.
  • du Shaolin quan (« poing de Shaolin »), la fameuse école d’arts martiaux des moines bouddhistes du temple du même nom.

Shōrin Ryu est un terme générique qui désigne aujourd’hui le Shuri-te ainsi que le Tomari-te. Depuis le milieu du xixe siècle, les mêmes experts enseignaient et diffusaient les techniques qui, du fait de leurs nombreuses similitudes, entraînèrent la fusion des deux styles.

Source: Shōrin-ryū

Publié le 12 juin 2016 dans .