Kobudo

Le terme kobudō (古武道) venant des trois caractères chinois ayant gardé le même sens en japonais; ko (古) qui signifie « ancien », bu (武), « martial », et dō (道) « la voie ». L’acception moderne du terme recouvre toutes les pratiques d’armes associées aux arts martiaux japonais.

Deux courants principaux sont à distinguer. D’abord, celui des arts martiaux pratiqués sur la plus grande île du Japon, Honshū; ensuite, les arts martiaux issus de l’archipel d’Okinawa — et plus généralement des îles Ryū-Kyū et de l’archipel Nansei, à l’époque où le royaume de Ryūkyū n’était pas encore rattaché au Japon —, nommés au Japon Ryūkyū kobujustu (琉球古武術 (りゅうきゅうこぶじゅつ?), littéralement : « arts martiaux anciens de Ryūkyū »).

Un troisième courant bien distinct mais à la diffusion plus confidentielle a été transmis au sein de la famille royale d’Okinawa, le Motobu Ha.

Source: Kobudō

Publié le 8 juin 2016 dans .