Fumimaro Konoe

Fumimaro Konoe (近衞 文麿, Konoe Fumimaro, 12 octobre 1891 – 16 décembre 1945) est un homme politique japonais: 34e premier ministre du Japon (mandat du 4 juin 1937 au 5 janvier 1939), 38e (mandat du 22 juillet 1940 – 18 juillet 1941) et 39e (mandat du 18 juillet 1941 – 18 octobre 1941).

Il est un descendant du clan Fujiwara et l’un des principaux théoriciens de l’expansionnisme du Japon Showa. Vivant dans une puissante famille noble, Konoe reçoit une excellente éducation, apprenant notamment l’anglais et l’allemand.

En 1937, lors de son premier mandat comme premier ministre, Konoe recommande à l’empereur Showa l’invasion de la Chine.

En 1938, son gouvernement promulgue une « Loi sur la Mobilisation nationale » destinée à mobiliser l’empire dans la guerre contre la Chine en accordant un budget illimité à la fabrication d’armements, en assurant le contrôle de l’État sur toutes les institutions civiles, y compris les syndicats, en nationalisant les principales industries et les médias.

Cette mesure est suivie en 1940 par l’instauration de l’Association de Soutien à l’Autorité Impériale ainsi que par l’adoption d’une « Loi nationale sur l’Eugénisme » et du concept de la Sphère de coprospérité de la grande Asie orientale et la conclusion, le 27 septembre, du Pacte tripartite avec l’Allemagne et l’Italie.

Il démissionne en octobre 1941, incapable d’empêcher le déclenchement de la guerre de la Grande Asie orientale.

Avec l’impératrice Teimei, les princes Nobuhito Takamatsu, Yasuhiko Asaka et Naruhiko Higashikuni, Konoe est l’un des artisans de la destitution de Hideki Tojo par Hirohito en 1944.

Ayant refusé de collaborer avec l’équipe de Douglas MacArthur pour faire en sorte que Hirohito et la famille impériale soient exonérés de poursuites criminelles devant le Tribunal de Tokyo, il se suicide le 16 décembre 1945 pour éviter de se voir lui-même assigné devant la justice internationale.

Source: Fumimaro Konoe

Publié le 3 mai 2016 dans .