Bataille d’Okinawa

La bataille d’Okinawa (nom de code Opération Iceberg), qui s’est déroulée dans l’archipel Okinawa au Japon, est le plus grand assaut amphibie de la campagne Pacifique lors de la Seconde Guerre mondiale. La bataille dure 82 jours entre le 1er avril et le 22 juin 1945.

Après une longue campagne d’île en île, les Alliés s’approchent du Japon, et prévoient d’utiliser Okinawa, une grande île à seulement 550 km de l’île principale du Japon, en tant que base pour les opérations aériennes en vue de l’invasion prévue du Japon (Opération Downfall). Quatre divisions de la 10e armée américaine (les 7e, 27e, 77e et 96e) et deux divisions de Marines (les 1er et 6e) participent aux combats sur l’île. L’invasion est soutenue par les forces aéronavales, amphibies, et tactiques.

Cette bataille est la dernière grande bataille de la Seconde Guerre mondiale. Les bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki et l’invasion soviétique de la Mandchourie poussent finalement le Japon à se rendre moins de deux mois après la fin des combats à Okinawa.

Source: Bataille d’Okinawa

Publié le 3 mai 2016 dans .