Bataille de Khalkhin Gol

La bataille de Khalkhin Gol (mongol : Халхын гол), quelquefois orthographiée Halhin Gol ou Khalkhyn Gol, aussi appelée incident de Nomonhan (ノモンハン事件, Nomonhan jiken) par les Japonais, est un incident de frontière qui opposa l’Union soviétique à l’Empire du Japon du 11 mai au 16 septembre 1939.

Au départ un simple accrochage entre troupes frontalières dans l’actuelle province mongole de Dornod, l’incident prend bientôt l’allure d’une guerre non déclarée entre les deux pays. Cette guerre se déroule sur trois périodes bien définies. La première, en mai, voit s’affronter des forces limitées de part et d’autre et se termine par une défaite japonaise. La deuxième est une offensive japonaise en juillet, qui se termine par un échec. Enfin, une offensive soviétique en août permet la reprise de toute la zone contestée et frappe durement l’armée du Kwangtun.

L’issue défavorable de ces incidents a une influence déterminante sur la stratégie japonaise puisqu’elle incite le Quartier général impérial, en désavouant les partisans d’une attaque vers le nord, à repousser les limites de l’empire plutôt vers les îles du Pacifique et l’Asie du Sud-Est.

Cet engagement est aussi la première victoire du général soviétique, Gueorgui Konstantinovitch Joukov, dont les faits d’armes seront célèbres au cours de la Grande Guerre patriotique.

Source: Bataille de Khalkhin Gol

Publié le 22 octobre 2016 dans .