Animisme

L’animisme, (du latin animus, originairement « esprit », puis « âme ») est la croyance en une âme, une force vitale, animant les êtres vivants, les objets mais aussi les éléments naturels, comme les pierres ou le vent, ainsi qu’en des génies protecteurs.

Ces âmes ou ces esprits mystiques, manifestations de défunts ou de divinités animales, peuvent agir sur le monde tangible, de manière bénéfique ou non. Il convient donc de leur vouer un culte. Ainsi défini, comme « croyance à l’âme et à une vie future et, corrélativement, croyance à des divinités directrices et des esprits subordonnés », l’animisme peut caractériser des sociétés extrêmement diverses, situées sur tous les continents.

À moins d’être redéfini dans le champ de l’anthropologie, par exemple à la manière de Philippe Descola, ou limité à un processus psychique, par exemple dans la psychanalyse ou dans la conception piagétienne, l’objet « animisme » ne correspond à aucune réalité religieuse se revendiquant comme telle. Il n’est qu’un objet créé historiquement pour distinguer des croyances et des pratiques n’entrant pas dans le cadre des paradigmes des religions dites universalistes.

Source: Animisme

Publié le 20 août 2016 dans .