Culture

Tout fait ayant trait à l’histoire, les arts et les lettres, les modes de vie, les traditions, les croyances et les sciences au Japon.

La culture japonaise plonge ses racines dans les cultures continentale chinoise et coréenne, avant de connaître une longue période d’isolement (sakoku) sous le shogunat Tokugawa, jusqu’à l’arrivée des «bateaux noirs» et l’ère Meiji (1868-1912).

De ces emprunts variés résulte une culture très différenciée des autres cultures asiatiques et dont l’écho résonne encore dans le Japon contemporain.

«Makoto!» – Shinsengumi: le corps d’élite du shōgun

Auberge Ikeda’ya, Kyōto, 8 juillet 1864 À deux pas de la rivière Kamo, non loin du palais impérial, une trentaine d’hommes en tenues d’été boivent à profusion et parlent bruyamment dans une salle privatisée à l’étage d’une auberge. Une patrouille de dix samouraïs, revêtus de cottes de mailles, casques, gantelets et armés de sabres et […]

Putsch militaire au Japon: l’incident du 26 février

Le 26 février 1936, la neige tombe sur Tokyo encore endormi. Il fait encore nuit. Un régiment de la 1ère division se déploie dans la capitale. Les coups de fusil et de pistolet résonnent autour du palais impérial. La nouvelle tétanise l’establishment et les rédactions: un coup d’état militaire est en cours!

Voyage au Japon: Shingenko matsuri

Découvrez le Shingenko matsuri, un festival japonais qui rend hommage au très célèbre Tigre du Kai, Takeda Shingen, et qui se déroule début avril à Kofu, fief du Daimyo.

Les love hôtels au Japon

Les Love hôtels (ラブホテル) au Japon sont une véritable institution de l’archipel. Qu’on les remarque ou non, ils sont présents dans chaque ville d’importance où ils font partie intégrante du paysage urbain. Bien plus que de simples maisons de passe, ils sont plutôt le symbole d’une culture de l’intimité et de mœurs ancrées dans les […]

Août 1945: L’URSS porte le coup de grâce au Japon (1/2)

Le 15 août 1945, l’empereur Hirohito ordonne à la radio au peuple japonais de «supporter l’insupportable». L’«insupportable» est la capitulation sans condition qu’a refusé farouchement jusqu’alors le Japon, dernier pays de l’Axe à poursuivre la guerre.

Qu’est-ce qui incite Hirohito à prôner la paix, lui qui est resté muet, ou complice, du militarisme japonais pendant les quatorze années de guerre qu’a provoqué le Japon en Asie et dans le Pacifique?

Pourquoi le Japon s’est-il rendu en août 1945? (1/2)

L’utilisation d’armes nucléaires par les États-Unis pendant la seconde guerre mondiale a longtemps été un sujet de débats émotionnels. Tout d’abord, peu de monde a remis en cause la décision prise par le Président Truman de lancer deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.

Mais, en 1965, l’historien Gar Alperovitz a developpé la théorie que même si les bombes ont précipité la fin immédiate de la guerre, les leaders japonais voulaient dans tous les cas se rendre, et de toute façon avant l’invasion Américaine planifiée pour le 1er novembre 1945.

Hiroshima, 6 août 1945 – « Mon Dieu, qu’avons-nous fait ? »

Le 6 août 1945, l’explosion d’une bombe atomique au-dessus de la ville d’Hiroshima, au Japon, précipite la fin de la Seconde Guerre mondiale. Depuis lors plane sur le monde la crainte qu’un conflit nucléaire ne dégénère en une destruction totale de l’humanité.