Zurich – Musée Rietberg: exposition Surimono

Exemple de surimono

Exemple de surimono

Le surimono est un art à part entière et une forme d’expression typiquement japonaise consistant en la création de cartes de vœux, avec une volonté affichée d’en faire une œuvre d’art poétique et imagée.

Traduit littéralement, surimono veut dire « les choses imprimées ». Cette appellation est quelque peu trompeuse car ce qui fait une des spécificités des surimono, ce sont les techniques d’impression particulièrement somptueuse et une palette de couleurs très riche incluant des pigments métalliques. Une des plus grosses différences entre les surimono et les autres estampes, cependant, est la manière dont le poème et l’image se complètent mutuellement.

Des poètes et des cercles littéraires demandaient à de célèbres artistes de créer des interprétations visuelles de leurs poèmes. L’interaction entre le texte et l’image résultaient en des œuvres d’art qui encourageaient les spectateurs, souvent d’une manière spirituelle ou humoristique, à réfléchir au sens de l’estampe. Il était habituel d’imprimer les surimono en nombres limités pour le nouvel an et de les offrir à ses amis comme cartes de vœux.

La collection de surimono Lusy, qui inclue beaucoup d’estampes jusqu’alors inconnues, est présentée et publiée pour la première fois de manière exhaustive au cours de cette exposition. Marino Lusy (1880~1954), lui-même un graphiste, légua sa collection de plus de 300 estampes au Museum für Gestaltung Zürich. Aujourd’hui, celles-ci sont prêtées de manière permanente au musée Rietberg.

Un catalogue de la collection est disponible en anglais, « Reading Surimono: The Interplay of Text and Image in Japanese Prints« , avec un catalogue de la collection Marino Lusy, édité par John T. Carpenter et publié par Brill/Hotei Publishing, Leiden. Le professeur Carpenter enseigne l’histoire de l’art japonais à l’école des études orientales et africaines de l’université de Londres.

Lieu: Musée Rietberg – Gablerstrasse 15 – 8000 Zurich – Suisse
Date: Du 7 décembre 2008 au 13 avril 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *