Politique, économie et culture après l’occupation américaine

A la fin de l’occupation alliée en 1952, le Japon émergea une puissance économique globale avec une influence largement supérieure à sa puissance militaire d’avant la guerre.

Politique et économie

Signature du traité de San Francisco

Signature du traité de San Francisco

L’occupation alliée se termina le 28 avril 1952, en accord avec les termes du traité de San Francisco. Le Japon retrouva sa souveraineté mais perdit beaucoup de ses possessions d’avant la seconde guerre mondiale, dont Okinawa, les iles kouriles, sakhaline et de nombreuses petites îles dans le pacifique. Le traité donna aussi le droit au Japon de s’aligner sur les grands blocs, ce que le Japon fit le jour même où il signa le traité de San Francisco: Yoshida Shigeru et Harry Truman paraphèrent un document autorisant les forces armées américaines de continuer à utiliser leurs bases au Japon.

3 ans après l’indépendance du Japon, le tout nouveau parti libéral démocrate (自由民主党) obtint la majorité à la diète qu’il conserva jusque dans les années 90. Le gouvernement japonais, grâce à des institutions comme le MITI, encouragea le développement industriel du Japon à l’étranger, tout en limitant très fortement l’accès aux sociétés étrangères sur son territoire. Ces méthodes, et la dépendance des Etats-Unis pour ce qui touche à la défense, permirent à l’économie japonaise de croître de manière exponentielle pendant la guerre froide. Au début des années 80, beaucoup de produits manufacturés japonais, en particulier les voitures et l’électronique, étaient exportés dans le monde entier et l’industrie japonaise était la deuxième au monde, derrière les Etats-Unis. Cette croissance continua jusqu’au début des années 90 quand l’économie japonaise commença à décliner.

Il est communément admis que les Jeux Olympiques de Tokyo de 1964 ont marqués la ré-émergence du Japon sur la scène internationale: ils furent la vitrine du niveau de développement du Japon de l’après-guerre avec des innovations telles que le Shinkansen (train à grande vitesse).

Culture

L’occidentalisation du Japon continua après-guerre, en particulier durant l’occupation, quand les soldats américains étaient présents dans tous le pays. La musique et les films américains devinrent populaires, donnant naissance à une génération d’artistes japonais s’inspirant des influences à la fois occidentales et japonaises.

Au cours de cette période, le Japon émergea aussi en tant qu’exportateur de culture. Dans le monde entier, la jeunesse commença à apprécier les films kaiju (monstre), les anime, les manga (bandes dessinées) etc… Des auteurs comme Yasunari Kawabata et Yukio Mishima devinrent populaires en Europe et aux Etats-Unis. Les soldats américains qui rentrèrent après l’occupation ramenèrent aussi des histoires ainsi que différents objets, et la génération suivante de troupes américaines contribua à la popularité des arts martiaux.

Evènement importants du renouveau japonais

    • 1952: l’occupation Alliée prend fin le 28 avril
    • 1954: création des forces d’auto-défense
    • 1955: création du parti libéral démocrate
    • 1956: le Japon devient membre de l’ONU
    • 1960: des grèves ouvrières et des manifestations étudiantes se tiennent dans tout le pays
    • 1964: jeux olympiques de Tokyo. Le Shinkansen est mis en exploitation.
    • 1965: traité nippo-coréen de normalisation des relations avec la Corée du Sud. Shinichiro Tomonaga recoit le prix Nobel de physique.
Sato et Nixon

Sato et Nixon

    • 1968: suscitant une grande polémique, le porte-avions nucléaire américain Enterprise arrive à Sasebo. La maladie itai-itai est reconnue formellement par le gouvernement. Les îles Ogasawara (au large de Tokyo) repassent sous souveraineté japonaise. Kawabata Yasunari reçoit le prix Nobel de littérature. 300 millions de yen sont dérobés par un homme déguisé en policier.
    • 1969: réunion entre le premier ministre Sato et le président américain Nixon. Date du retour de souveraineté d’Okinawa décidée pour 1972.
    • 1970: exposition universelle à Osaka
    • 1971: le yen devient une devise flottante, contribuant à une légère baisse dans l’extraordinaire boom économique japonais
    • 1972: Okinawa repasse sous souveraineté japonaise
    • 1980: la production japonaise de voitures atteint 10 millions d’unités par an, faisant du Japon le plus grand producteur de voitures devant les USA. Le joueur des Yomiuri Giant Oh Sadaharu met un terme à sa carrière.
    • 1981: Kenichi Fukui reçoit le prix Nobel de chimie.
    • 1982: la ligne du Tohoku Shinkansen est prolongée d’Omiya à Morioka
    • 1983: le volcan Oyama explose sans faire de victime car la totalité de la population a été préventivement évacuée. Dans le kofun de Kitora, situé à Asuka, des murs peints sont découverts. Tanaka Kakuei est condamné à 4 ans de prison.
    • 1984: un maître-chanteur menace d’empoisonner les produits de la société Glico à moins qu’elle ne paye 60 millions de yen , augmenté plus tard à 120 millions de yen. Précédemment, le président de Glico avait été kidnappé et 10 milliards de yen ainsi que 100 kg d’or avaient été demandés comme rançon avant qu’il ne s’échappe. De nouveau billets sont mise en circulation: 10.000 yen (image de Fukuzawa Yukichi), 5.000 yen (Nitobe Inazou) et 1.000 yen (Natsume Souseki).
    • 1985: le premier patient atteint du sida est reconnu officiellement. Le vol JAL123 s’écrase sur le mont Takamagahara, entraînant la mort de 520 personnes. Seulement 4 rescapés.
Tunnel du Seikan

Tunnel du Seikan

  • 1986: le mont Mihara explose
  • 1987: la société nationale des chemins de fer japonais est privatisée. L’acteur Ishihara Yujiro meurt.
  • 1988: le tunnel du Seikan, reliant Hokkaido à Honshu, est achevé. Un sous-marin, le Nadashio, entre en collision avec un bateau de pêche, le Dai Ichi Fujimaru.
  • 1989: l’empereur Showa meurt le 7 janvier. Le jour suivant, Akihito monte sur le trône et l’ère Heisei est proclamée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *