Shinto (4/4): l’aspect culturel et les sanctuaires du shintoïsme

L’aspect culturel du shintoïsme

L’influence du shintoïsme sur la culture japonaise ne peut pas être surestimé. Bien qu’il soit désormais presque impossible de dissocier son influence de celle du bouddhisme, il est clair que l’idée selon laquelle on ne fait qu’un avec la nature, qui a donné naissance à cette religion, est à la base de certains arts japonais typiques tels que l’arrangement floral (ikebana), l’architecture japonaise traditionnelle et les jardins japonais.

Un effet encore plus explicite de l’influence shintô apparaît dans la lutte des sumos: la purification de la zone de combat par le jet de sel et toutes les cérémonies qui doivent avoir lieu avant un combat ont sans doute aucun leur origine dans le shintoïsme.

Il est encore de coutume pour les japonais de dire « Itadakimasu » (je partage humblement) avant de commencer à manger, et l’insistance toute japonaise sur les salutations peut être vue comme une continuation de l’ancienne croyance shintô de kotodama (des mots ayant un effet magique sur le monde).

Beaucoup de coutumes japonaises, comme l’utilisation de baguettes en bois ou encore de retirer ses chaussures avant d’entrer dans un bâtiment, ont leur origine dans les croyances et les pratiques shintô.

Enfin, un certain nombre d’autres religions japonaises, comme le Tenrikyo, ou soit leur origine soit été influencées par le shintoïsme.

Les sanctuaires shintô importants

  • Atsuta-jingû (熱田神宮), Nagoya, Aichi, renferme notamment l’épée légendaire Kusanagi
  • Heian Jingu (Kyoto), dédié aux emepereurs Kammu et Kōmei
  • Grand sanctuaire d’Ise (Ise), dédié à la déesse Amaterasu
  • Sanctuaire Itsukushima, préfecture d’Hiroshima
  • Sanctuaire d’Iwashimizu, Yawata, Kyoto
  • Sanctuaire d’Izumo (Izumo)
  • Sanctuaire Kasuga, Nara
  • Sanctuaire Katori, préfecture de Chiba
  • Sanctuaire Kumano, préfecture de Wakayama
  • Sanctuaire Meiji (Tokyo), le sanctuaire de l’empereur Meiji
  • Nikko Toshogu, Nikko, préfecture de Tochigi
  • Sanctuaire Tsurugaoka Hachiman, Kamakura, Kanagawa
  • Sanctuaire d’Usa Hachiman, préfecture d’Oita
  • Sanctuaire Yasukuni (Tokyo), sanctuaire qui prête à controverse dédié aux morts à la guerre japonais (incluant un certain nombre de criminels de guerre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *