Le pèlerinage des 88 temples de Shikoku

Shikoku, une des quatre îles principales de l’archipel japonais, est souvent relativement ignorée par les touristes malgré ses coins sauvages et naturels, ses paysages magnifiques, ses lieux historiques et ses festivals traditionnels. Une de ses spéficités est son pélerinage qui vous permet d’admirez la grandeur de la nature de l’île, de découvrir des bâtiments enracinés dans l’histoire et la tradition et de connaître Shikoku en profondeur.

Introduction

Statues du temple Onzan-ji (N°18)

Statues du temple Onzan-ji (N°18)

Le pélerinage se situe donc sur l’île de Shikoku, la plus petite des quatre îles principales du Japon. Le chemin s’étend sur environ 1.200 kilomètres, en suivant plus ou moins les côtes de l’île dans son intégralité. Il traverse les 88 principaux temples bouddhistes ainsi que 20 temples plus petits. Bien qu’il ne soit pas nécessaire de de visiter les temples dans l’ordre, le pélerinage commence habituellement par le temple Ryozen-ji, dans la préfecture de Tokushima et le chemin vous amène au temple suivant, ainsi de suite jusqu’au 88ème. Il n’y a pas de limite de temps, la seule obligation étant de passer par l’intégralité des temples.

A pied, le voyage dure entre 40 et 50 jours mais si vous n’avez pas assez de temps, il est possible de faire le pélerinage en autobus (~12 jours), d’utiliser les transports en commun (~25 jours), une voiture (~10 jours) ou un vélo (~25-30 jours). Le coût du pèlerinage dépend de votre moyen de transport et de la durée mais varie généralement entre 150.000 et 700.000 yen.

Un peu d’Histoire…

Des pèlerins devant le temple Unpen-ji (N°66)

Des pèlerins devant le temple Unpen-ji (N°66)

Le pélerinage fait non seulement 1.200 km de long mais est désormais vieux de 1.200 ans. La légende veut que Kukai, connu sous le nom de Kobo-Daishi après sa mort, un moine bouddhiste célèbre dans l’Histoire japonaise a voyagé sur l’île de Shikoku et est à l’origine de la création de nombreux lieux de culte et autres temples, ce qui a donc initié le pélerinage.

Une autre légende veut que le pélerinage ait été lancé par Emon Saburo qui était, à l’époque, l’homme le plus riche de Shikoku. Après avoir refusé de faire l’aumône à Kukai, regrettant son geste, il est parti à la recherche de Kukai en suivant les temples. In fine, Kukai lui est apparu et lui a donné l’absolution.

Le pélerinage à notre époque

Des batons de marche colorés

Des batons de marche colorés

De nos jours, le pélerinage de Shikoku est connu dans tout le Japon. Environ 150.000 japonais le font chaque année, mais seulement 1.500 le font à pied. Dans le monde occidental, le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle est sensiblement équivalent. Au cours des 25 dernières années, de nombreux efforts ont été faits pour faire le connaître et il n’est pas inhabituel de voir des étrangers sur le chemin.

Marie-Edith Laval

Marie-Edith Laval

Marie-Edith Laval est l’une de ces étrangères et elle a raconté son propre pélerinage dans un livre intitulé Comme une feuille de thé à Shikoku, Sur les chemins sacrés du Japon.

Elle sera présente à la Japan Expo 2015 lors d’une conférence pour partager son voyage plein de découvertes et d’émotions.

Si vous êtes prêt pour un voyage spirituel à travers les anciens temples bouddhistes, c’est un périple qu’il ne faut pas manquer!

Source – Want To Follow the Past ? Visit The Ohenro 88 Temple Pilgrimage

Japan Info

Japan Info partage des informations et conseils de Japonais locaux sur tout ce qui touche au Japon, comme par exemple Tokyo, Kyoto, les lieux touristiques, les évènements culturels, ainsi que la cuisine Japonaise comme les délicieux sushis ou les ramens.

Les derniers articles par Japan Info (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *