Paris – Exposition: Eros d’argile et thanatos fusionnels

Eros d'argile et thanatos fusionnels

Eros d'argile et thanatos fusionnels

A l’ouest de l’archipel nippon se trouve un petit bourg médiéval du nom de Hagi. L’endroit est connu pour avoir abrité les jeunes loyalistes qui devinrent le fer de lance de la révolution que fut la restauration Meiji mettant un terme au régime shogounal en 1868.

C’est là que naquit en 1940 un certain Ryosaku, fils aîné de la dynastie Miwa, célèbre famille de potiers dont l’histoire remonte à près de quatre siècles, et qui aujourd’hui porte le titre de Kyusetsu.

A l’Université des Beaux-Arts de Tokyo, Kyusetsu étudie la sculpture contemporaine, la peinture et la céramique, et y termine un cursus post-universitaire en 1967. L’œuvre qu’il présente pour l’obtention de son diplôme, L’Elégante Vie de Hanako (également connue sous le titre de Talon Aiguille) retient l’attention en ce qu’elle fait se rencontrer le monde de la poterie et Eros.

Pour l'Amour

Pour l'Amour

S’ensuivirent plusieurs expositions personnelles déclinant la même thématique: « Désirs suaves de Miwa Ryosaku«  en 1968, « Sève d’amour par Miwa Ryosaku«  en 1970, toutes deux à la galerie Ichibankan de Tokyo. Délaissant le cadre jusque-là bien établi de la poterie, ces expositions lancent une pierre dérangeante dans le jardin bien ordonné du monde de la céramique, et obtiennent un grand retentissement.

Le style de Kyusetsu évolue au fil du temps dans une constante quête de nouveaux modes d’expression. Les expositions se succèdent et en 2003, Kyusetsu est sacré 12ème du nom, prenant ainsi les rênes des fours ancestraux des Miwa. En 2007 est organisée une grande rétrospective de ses œuvres au Musée de Shandong en Chine, dans le cadre des commémorations du 25ème anniversaire du traité d’amitié entre le département japonais de Yamaguchi et la province chinoise de Shandong. La manifestation recueille les louanges de la critique tant japonaise qu’étrangère.

Nirvana, Masque Noh de Hannya

Nirvana, Masque Noh de Hannya

La présente exposition propose une centaine d’œuvres qui retracent 40 années de création du potier Miwa Kyusetsu XII, parmi lesquelles certaines de taille monumentale comme Souffle du dragon dans les nuages blancs (1995) ou Calligraphies de Himiko (2ème série) (1992). Cet ensemble de réalisations puissantes et originales révèle l’opposition entre deux extrêmes : d’un côté un Eros en quête de Vérité et aspirant au summum du Beau, et de l’autre un Thanatos, incarnant la souffrance, voire la Mort – une dualité éloquente qui interpellera sans nul doute le spectateur.

Lieu: Espace des Arts MITSUKOSHI-ETOILE – 3 rue de Tilsitt – 75008 Paris
Date: Du 10 mars au 9 mai 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *