L’histoire des Tamanaha de Shuri, un clan d’Okinawa

Okinawa, ou les Ryûkyû, une contrée à part au Japon. Selon les époques, les grilles de lectures, il en fait partie ou bien en est un territoire différent.

En tant que zone où la notion d’autonomie culturelle est sous-jacente, il mérite d’être considéré avec le plus grand soin, et ne saurait être confondu avec la culture japonaise si prisée depuis quelques années en Occident.

Mais, afin d’établir cette différenciation, il est important que les amateurs occidentaux de l’archipel japonais aient en main des informations précises et claires, ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle.

Le livre Un clan d’Okinawa Les Tamanaha de Shuri, se veut être une porte d’entrée à cette culture captivante.

Si vous êtes passionné(e) par les facettes moins connues de l’archipel nippon, cet ouvrage satisfera vos attentes par sa complétude, clarté et richesse, sans parler de son abondance de photographies saisissantes par leur réalisme et profondeur.

Château de Shuri à Okinawa

Château de Shuri à Okinawa

Si vous vous ne contentez pas des informations partielles et partiales disponibles sur Okinawa connue superficiellement dans le monde comme le berceau du karaté, une terre de longévité ou le lieu d’accueil des bases militaires américaines, vous pourrez y trouver l’essentiel sur son passé et présent.

Avec la profusion d’informations qu’il offre, ses pages se lisent comme un roman car articulées autour de la vie d’un clan et ses familles comptant nobles, artisans (dont un trésor national), prêtresses, explorateurs marins…

A travers le texte et les images l’accompagnant avec pertinence, vous allez être littéralement transportés à Okinawa, au coeur de son identité spécifique.

Il s’agit là d’un beau travail d’édition avec une riche documentation photographique et cartes en couleur.

On peut aussi y apprendre des notions de langue okinawanaise grâce au glossaire qui offre des termes importants en français, japonais et okinawanais.

Les amateurs de plantes trouveront un tableau de plantes d’Okinawa et leur nombreuses images.

Voici pour en feuilleter des passages:

UN CLAN D’OKINAWA – LES TAMANAHA DE SHURI

Par Juliana Holotová Szinek et Jean-Charles Juster

Terre de longévité aux fonds bleus cobalt… ce reflet connu d’Okinawa voile l’image de l’ancien Royaume des Ryûkyû constitué d’îles à la diversité humaine et naturelle peu commune, dont les racines et la puissance économique remontent aux Routes des coquillages plusieurs fois millénaires.

Cette culture située au sud de l’archipel nippon a construit son identité singulière, mariant les sphères océanique et continentale sur ce lieu stratégique entre le Japon, la Chine, l’Asie du Sud-Est et l’immensité du Pacifique.

En ouvrant les portes des clans munchuu, qui restent un élément peu compris même au sein de la société okinawanaise, ce livre nous immerge dans un monde ayant tissé des relations viscérales avec son environnement naturel et ses dieux, au plus profond de sa cohésion et de sa prospérité gardées par les prêtresses et chamanes.

La famille se recueuille pour accompgner les ancêtres avec les offrandes

La famille se recueuille pour accompagner les ancêtres avec ses offrandes

Attaché à ses activités rituelles, le clan des Tamanaha de Shuri dirigé par Yûsaburô, nous permet d’assister à la vie encore traditionnelle des Okinawanais fondée notamment sur le calendrier luni-solaire et la communication avec les ancêtres.

Archéologue et ethnologue, Juliana Holotová Szinek et Jean-Charles Juster offrent à travers ce récit un regard à la fois détaillé et englobant sur les lignes de force de l’identité d’Okinawa – thème non abordée jusqu’alors en langue française.

Membres du Centre de recherche sur l’Extrême-Orient de l’Université Paris IV-Sorbonne, déjà respectivement auteurs de monographies et d’articles sur l’archéologie du Japon, de la Chine et de la Mongolie et sur les mécanismes sociaux et rituels ryûkyûens, ils ont longtemps séjourné et œuvré à Okinawa pour témoigner de la valeur d’une culture menacée par l’uniformisation et les changements globaux.

TABLE DES MATIERES

Okinawa personage

Okinawa personnage

MAISON ORIGINELLE ET ANCÊTRES COMMUNS

Une terre entre mer et océan; Emergence des clans; Champignon noir du prince, Seigneur de Tamanaha, résistance et disgrâce; Mémoire des reliques, retour à Shuri; Ruuchuu ou Uchinaa ? Ryûkyû ou Okinawa ?; Le clan à l’époque moderne

CEUX À L’INTÉRIEUR DE LA PORTE

Shuri, Akata et Shichaara; Lignée principale, structure du clan et ses principes; Nom représentatif, prénoms masculins et blason; Union fait force; Maisons principale et collatérales

SIÈGE DES DIVINITÉS

Héritage de Niiya; Autels et religion d’Okinawa; Prêtresses, desservantes et chamanes; Sanctuaires et temples

LES NOUVEL ANS

Fêtes et rites; Auspices et breuvage du Shôgatsu; Jeune eau et régénérescence du Shoogwachi; Racines nourricières

FÊTE DE PURETÉ ET LUMIÈRE

Un édifice central; Quand les liens se forgent; Rite pour le frère, symboles de l’esprit clanique et perpétuation de la vie

RITE DU RIZ

Célébration unificatrice; Ce qui a survécu de l’univers ryûkyûen; Trésors du clan et du royaume

FÊTE DES MORTS

Jours des retrouvailles; A l’année prochaine; Identité okinawanaise et mondes voisins; Une culture autonome

TABLETTES SOUS LES CYCAS

La modernité arriva de la métropole et la rupture de l’autre côté du Pacifique; Les bas-fonds; Etrangers dans leur propre pays

UN HOMME SUR SON ÎLE

Reconstruction et fondements pour l’avenir; Une nouvelle fois au Japon; Entre le feu des déchets et de l’espoir

 

Disponible en boutique à la librairie JUNKU dans le quartier japonais à Paris (métro Pyramides)
et en ligne sur le site Okinawa culture asie.

Nombre de pages: 346 dont 135 pages de photographies couleur
Dimensions: 26 x 20 cm
ISBN: 978-80-971654-4-4

Christophe Massé

Secrétaire du groupe de recherche Culture d’Asie et d’Okinawa, passionné par le Japon et sa diversité culturelle depuis mon jeune âge, je participe aux travaux sur Okinawa, lieu d’échange entre l’archipel nippon et la Chine, l’Asie du Sud-Est et le Pacifique.

One thought on “L’histoire des Tamanaha de Shuri, un clan d’Okinawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *