Visiter le mont Fuji

Le mont Fuji, Japon

Le mont Fuji, Japon

Le mont Fuji (3776m), recouvert de neige, est la plus haute et la plus célèbre montagne du Japon. Sa forme de cône presque parfaitement symétrique font de lui un volcan parmi les plus beaux au monde, et un symbole indiscutable du Japon.

Le nom « Fuji » vient probablement du mot Aïnou désignant le « feu » ou « la déesse ardente ». Un temple a été dédié à la déesse ardente en 806, mais cela n’empêcha pas le mont Fuji d’entrer violemment en éruption en 864. La déesse ardente est devenue plus tard la plus paisible « Konohana Sakuya Hime » ou « princesse des arbres en floraison ».

L’importance religieuse du mont Fuji dans le shintoïsme était tel que les femmes de sont vu interdire son ascension jusqu’en 1872, quand le gouvernement Meiji a levé l’interdiction pour s’éviter les critiques du monde occidental lors de la première exposition mondiale au Japon en 1877.

Les meilleures vues du mont Fuji – 富士見

Estampe du mont Fuji, Japon

Estampe du mont Fuji, Japon

Les meilleures photos peuvent être prises de Hakone ou de Gotemba, au sud-est, ou des « cinq lacs du mont Fuji » (« fujigoko », 富士五湖), du côté nord. Les 5 lacs se nomment: Yamanaka-ko, Kawaguchi-ko, Sai-ko, shoji-ko et Motosu-ko. Le lac Yamanaka est le plus grand, mais le lac Kawaguchi offre indiscutablement le meilleur point de vue.

L’ascension du mont Fuji

La meilleure saison pour monter le mont Fuji est l’été, en juillet ou en août. Par contre, c’est également la plus encombrée (il n’est pas inhabituel de faire la queue sur une bonne partie du chemin). Il est possible de faire l’ascension toute l’année, mais les mois d’hiver peuvent être très froid et devraient être réservés aux alpinistes expérimentés.

Lorsque vous irez, n’oubliez pas de prendre assez d’eau, un bon casse-croûte, de la crème solaire (les rayons UV sont de plus en plus dangereux avec l’altitude), un chapeau, des gants et surtout des vêtements chauds car, même au plus chaud de l’été, il peut geler au sommet.

Il y a dix stations de la base au sommet. Les randonneurs commencent à grimper à partir d’une des quatre « cinquièmes stations » (Gotemba, Subashiri, Kawaguchi-ko ou Fujimomiya/Mishima), qui sont accessibles par bus ou voiture.

Comment se rendre au mont Fuji

Estampe du mont Fuji, Japon

Estampe du mont Fuji, Japon

Il est possible d’accéder aux cinq lacs en bus ou en taxi à partir des gares de Fuji-Yoshida ou de Kawaguchi-ko. Les deux gares ont une auberge de jeunesse à proximité.

La manière la plus rapide et meilleure marché, cependant, reste l’autobus à partir de la station de Shinjuku à Tokyo (environ 1h45 et ¥1700).

Par train, Gotemba est sur la ligne JR (Japan Railways) Gotemba, à 2h20 de Shinjuku pour ¥1900.

La manière la plus facile de se rendre à Hakone est par la ligne Odakyu qui part de Shinjuku (1h30 et ¥1000).

Les cinquièmes stations pour monter le mont Fuji sont accessibles en bus d’une des gares suivantes:

  • Pour Subashiri et Gotemba à partir de la gare de train/bus de Gotemba
  • Pour Fujinomiya/Mishima à partir de la gare de train/bus de Shin-Fuji ou de Mishima
  • Pour Kawaguchi à partir de la gare de train/bus de Kawaguchi ou en prenant l’autobus directement Shinjuku (la manière la plus rapide et la moins chère).
Carte : comment se rendre au mont Fuji

Carte: comment se rendre au mont Fuji

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *