Mont Fuji, guide d’ascension (1/3): n’y allez pas!

Cet article fait partie de la série suivante de trois articles:

  1. Mont Fuji, guide d’ascension (1/3): n’y allez pas!
  2. Mont Fuji (2/3) – Guide de l’ascension: une expérience inoubliable
  3. Mont Fuji (3/3) – Guide de l’ascension: les conseils
Le mont Fuji

Le mont Fuji

Il y a un dicton à propos de l’ascension du mont Fuji qui dit quelques chose comme:

Vous seriez stupide de ne pas monter le mont Fuji une fois dans votre vie, mais vous serez le dernier des idiots si vous le montez deux fois.

Je ne voulais pas mourir idiot et donc j’ai « grimpé » cette montagne, icône parmi les icônes du Japon, et j’ai un nouveau dicton:

Je ne peux pas penser à une seule bonne raison de monter le mont Fuji et la personne qui a imaginé le dicton précédent devait certainement avoir des raisons financières de lancer une telle rumeur.

Vous pensez peut-être que j’ai eu une mauvaise expérience sur la montagne, par exemple, du mauvais temps et peut-être ai-je été malade, mais, en fait, ce ne sont ni l’une ni l’autre de ces choses qui m’ont conduit à mon nouveau dicton sur le mont Fuji. Alors?

Je commencerai par décrire les deux manières les plus habituelles de monter le mont Fuji. Au total, l’ascension prend entre 5 et 8 heures, suivant votre forme. Pour être complètement honnête, l’ascension est assez facile et sûre car vraiment tout le monde peut la faire (j’ai vu des enfants de 10 ans et des adultes qui devaient avoir 60 ans). Par contre, ce n’est certainement pas une expérience agréable. Pour en revenir aux deux manières de monter, elles commencent toutes deux par prendre un bus jusqu’à la 5ème station et à partir à pied de là. Certains choisissent de commencer pendant la journée, de monter le plus haut possible, de dormir dans l’un des innombrables refuges (ils ressemblent plutôt à des huttes) jusqu’à 3 heure du matin, puis de finir l’ascension pour voir le lever du soleil au sommet. L’autre manière est d’arriver à la 5ème station entre 21h et 22h et de monter pendant la nuit et d’arriver à temps au sommet pour le lever du soleil. Dans tous les cas, aucune option n’est meilleure que l’autre et vous serez de toute façon épuisé.

Coucher de soleil, la montée commence

Coucher de soleil, la montée commence

Ensuite, le problème de la nature. Je suis tout à fait d’accord que le mont Fuji est une montagne superbe… de loin! Une fois que vous serez arrivé à la 6ème station, il n’aura plus rien de beau: juste des pierres, des gravillons, de la terre, des boui-bouis avec des prix défiants l’imagination (et oui je sais que tout doit être monté sur la montagne) et des refuges. Je reconnais que l’on a une belle vue de la zone environnante, des étoiles pendant la nuit (et même de la voie lactée si la nuit est claire) et que le lever du soleil est magnifique. Mais vous avez une aussi bonne vue de la 5ème station (vous pouvez prendre un bus de la gare de Kawaguchi-ko ou de celle de Shinjuku), et le lever du soleil n’est pas plus beau du sommet qu’il n’est de beaucoup d’autres endroits. En plus, cela dépend tellement du temps! Vous avez quand même une forte probabilité de ne rien voir à cause des nuages.

Lever de soleil du sommet du mont Fuji

Lever de soleil du sommet du mont Fuji

Mais, voyons voir. Peut-être que je n’ai pas apprécié ce que j’ai vu et peut-être que vous l’apprécierez? Et même si j’ai raison, peut-être que vous pourrez avoir une ascension facile et relaxante en profitant de la nature? En fait, non, pas tout à fait… En dehors du fait que vous allez « monter » avec des milliers de personnes que vous ne connaissez pas (ça n’est pas une escalade mais plutôt comme monter un escalier long, très long, qui avance, puis s’arrête, puis avance, puis s’arrête…), vous n’aurez donc pas la possibilité d’apprécier la nature ou de planter votre tente et de faire une pause, tranquille.

L'ascension du Fuji: monter un escalier long, très long, qui avance, puis s'arrête, ...

L’ascension du Fuji: monter un escalier long, très long, qui avance, puis s’arrête, …

Mais vous me direz qu’il y a des refuges, d’ailleurs plutôt des sortes de grandes huttes assez spartiates? C’est vrai, il y a beaucoup d’endroits pour se reposer (à un prix autour de 30 euros par personnes pour 3 heures) ou pour rester (environ 60 euros par personne), mais bonne chance pour arriver à vous reposer! Les refuges sont tous construits de la même manière: une grande pièce avec des futons/sacs de couchage les uns après les autres, sans intimité, sans même parler du fait que d’autres personnes arriveront et partiront tout le temps en faisant un maximum de bruit, ou encore que les refuges sont juste à cote du chemin et que l’on peut entendre tous ceux qui continuent l’ascension pendant toute la nuit! Je me garderai bien aussi de parler des toilettes, mais je suis sûr que vous pouvez imaginer la situation (bien que que j’ai trouvé des toilettes de style occidental), ce ne sont pas les fameuses toilettes high-tech!

L'ascension du Fuji: prenez votre ticket!

L’ascension du Fuji: prenez votre ticket!

Et quid du sentiment de satisfaction d’avoir monté le mont Fuji? Restons sérieux! Comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai vu des enfants de 10 ans faire l’ascension! N’importe qui qui est en forme physiquement peut le faire. Le seul sentiment de satisfaction que vous ressentirez en arrivant en haut est que vous pouvez enfin redescendre.

La descente du mont Fuji: que du bonheur!

La descente du mont Fuji: que du bonheur!

Et pendant que j’y suis, la descente! Et bien, ça n’est pas une partie de plaisir non plus! Principalement car vous serez épuisé, affamé, sale et dans certains cas, mouillé et de mauvaise humeur. Et cela, sans parler de la pierraille qui est aussi stable que… un tas de petites pierres sur les flans d’une montagne pentue. Bonne chance pour ne pas tomber au moins une fois. Tout bien considéré, si vous avez le courage de descendre rapidement, il est plus facile de faire de grands pas rapides plutôt que de petits pas lents. Mais faites quand même attention. Au total, la descente prend entre 4 et 5 heures.

Alors, quel est mon meilleur conseil? Ne montez pas le mont Fuji mais allez passer un peu de temps à côté au printemps ou en automne. Les 5 lacs autour du mont Fuji offrent une vue bien plus spectaculaire de la montagne que celle de la montagne sur les lacs et les environs. Si vous voulez tout de même faire l’ascension, je vous suggère de prendre un bus et de vous rendre à la 5ème station où vous pourrez prendre de bonnes photos.

Le mont Fuji, de loin

Le mont Fuji, de loin

Franchement, le mont Fuji est beaucoup plus joli de loin, même sans les lacs.

Source: Guide to Climbing Mount Fuji (Don’t do it!)

15 thoughts on “Mont Fuji, guide d’ascension (1/3): n’y allez pas!

  1. bonjour

    Jai une petite question a vous poser. Étant intéressé par cette ascension pouvez vous me dire qu’elle bus avez vous prix à shinjuku pour allez a cette fameuse 5ème station, qu’elle en était le prix et combien de temps de trajet.
    Merci,pour,votre réponse.

  2. En lisant cet article je regrette moins de ne pas l’avoir fait ! Le lever de soleil avait l’air de valoir le coup mais vu la foule ça doit perdre de son charme..

  3. Merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure et balaie pas mal une idée reçue. Le mont Fuji est tres beau mais ca reste une montagne avec toutes les problematiques et contraintes dues à la haute montagne.

  4. L’essentiel est dans le symbole. Fujisan est le point culminant le plus à l’Est de l’Asie. Il y a une charge spirituelle dans cette ascension. C’est là le seul défi…

  5. Bonjour,

    Ayant fait le Mont-Fuji je ne suis pas d’accord, il y a plusieurs chemins possible, si vous avez emprunté le chemin jaune (Yoshida), c’est a dire celui destiné aux plus jeunes comme au plus vieux, il est normal de ne pas avoir apprécié l’ascension. Petite liste :

    Yoshida Trail : +/- 135 000 personnes par saisons
    Fujinomiya Trail : +/- 55 000 personnes par saisons
    Subashiri Trail : +/- 25 000 personnes par saisons
    Gotemba Trail : +/- 15 000 personnes par saisons

    L’ascension Subashiri est boisé et sincèrement super belle, puis emprunté par 6 fois moins de monde, personnellement nous l’avons monté et nous étions… deux ! Effectivement la route rejoins celle de Yoshida et nous avons rencontré beaucoup plus de monde. Les routes Gotemba et Fujinomiya sont deux routes de l’autre coté de la montagne, vous ne rejoindrez donc pas les personnes lambda et les routes vous apporterons plus de challenge.

    • Bonjour, nous souhaitons faire l’ascension du Mont Fuji cet été. Nous avons 4 enfants et les deux plus jeunes ont 12 et 7 ans mais très sportifs. Nous imaginons dormir ou plutôt nous reposer quelques heures à la 8eme station dans le but aussi de prévoir un petit temps de repos face à l’altitude. Cependant, face aux différents commentaires , est-il possible de prendre un des parcours moins fréquenté, si oui lequel avec des enfants, tout en dormant à la 8eme station? Autre question : où trouver les sites des refuges de la 8eme station?
      Merci

  6. Bonjour,

    Pour monter sans la foule, passez plutôt par Gotemba.
    On part de plus bas, c’est donc plus long, ce qui rebute bon nombre de candidats au sommet.
    Autobus ou taxi depuis la gare de Gotemba jusqu’à « Gotemba shingogome », 35 minutes de trajet, on peut faire l’aller et retour dans la journée depuis Tokyo ou Yokohama.

    Bonnes balades.

    Frédéric

  7. Franchement je trouve votre article un peu bobo , pour moi qui suis amoureux de la montagne en solitaire, le sommet reste toujours un objectif et s’il a plein de gens sympas et bien on discute un peu, vive la montagne et les gens qui l’aime…

  8. Bonjour je pars au japon en aout et j’aurais voulu savoir si le chemin subashiri est si bien que ça ? =) merci d’avance de vos reponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *