La restauration Meiji

La rébellion Satsuma

Rébellion Satsuma

Rébellion Satsuma

La rébellion commença en 1866, à la fin de l’ère Tokugawa (bakumatsu), par un groupe de samouraï de Satsuma et Choshu et aboutit à la restauration du pouvoir impérial.

La rébellion était due au Commodore Perry et à ses bateaux noirs qui avaient forcé le Shogunat Tokugawa à ouvrir ses ports au commerce, démontrant par la-même l’immense supériorité de la puissance militaire occidentale sur le Japon de cette époque. L’objectif des samouraï rebelles était alors de restaurer la fierté et la puissance du Japon en modernisant le pays à tout prix.

La montée sur le trône de l’empereur Mutsuhito

Le Shogun abdiquât en faveur de l’empereur Mutsuhito, alors âgé de 15 ans, qui est connu de manière posthume sous le nom de Meiji (« le gouvernement éclairé »). La capitale fut déplacée de Kyoto à Edo qui fût renommé Tokyo (« la capitale de l’est »).

La restauration Meiji vit une modernisation et une occidentalisation accélérée du Japon. Beaucoup d’érudits et de politiciens (comme Ito Hirobumi ou Saionji Kinmochi) furent envoyés étudier le système occidental et ses technologies en Europe et aux États-Unis, et les occidentaux furent invités au Japon afin d’aider au développement des nouvelles industries. Par exemple, la fabrication de la bière, celle des produits laitiers et les premiers chemins de fer furent tous mis en place sous la supervision d’occidentaux.
Du coup, la restauration Meiji n’était pas seulement un changement politique mais bien une révolution culturelle.

Source: Meiji Restoration 明治維新

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *