Homme d’état japonais: Hirobumi Ito

Hirobumi Ito, Choshu, Japon

Hirobumi Ito, Choshu, Japon

Un des plus célèbres Homme d’État de l’ère Meiji, Hirobumi Ito 伊藤博文 (1841-1909) fut le premier premier ministre et un record de 4 fois au total.

Hirobumi Ito est né dans la province féodale de Choshu. En 1863, il acquit le titre de samouraï et partit cette année-là pour étudier les sciences en Angleterre. Il revint un an plus tard avec Inoue Kaoru et avertit les samouraï de Choshu de ne pas déclencher une guerre avec les puissances occidentales à cause du problème de passage des détroits de Shimonoseki. Il était convaincu de la nécessité d’adopter les manières de faire occidentales et fut l’un des leaders de la rébellion Satsuma et Choshu qui aboutit à la restauration Meiji.

En 1871, Il voyagea de nouveau a l’étranger lors d’une mission menée par le prince Iwakura afin de faire modifier les traités inégaux avec les puissances occidentales et afin aussi d’étudier la technologie occidentale.

En 1873, il fut fait conseiller à temps plein sur la modernisation du Japon. Il devint ministre des affaires étrangères après l’assassinat de Toshimichi Okubo en 1878, et assura ensuite sa domination au gouvernement en forçant Shigenobu Okuma à démissionner en 1881.

Hirobumi Ito voyagea encore en Europe en 1882 pour étudier les systèmes de gouvernement. De retour au Japon, il institua un conseil ministériel  et le service civil en 1885 et devint le premier premier ministre.

Il supervisa la rédaction de la première constitution japonaise de 1883 à 1889 et créa le Conseil Privé en 1888. Ito devint un conseiller très proche de l’empereur Meiji.

Ito apporta son soutien à la guerre sino-japonaise de 1894~1895, puis devint le chef du premier parti japonais, le Seiyukai.

Après la guerre russo-japonaise de 1904~1905, le Japon occupe la Corée et Hirobumi Ito devient le premier résident général, forçant le roi Gojong à abdiquer, permettant ainsi au Japon un grand contrôle de la Corée.

Hirobumi Ito est assassiné en 1909 par un nationaliste coréen lors d’un voyage à Harbin, ce qui servit de prétexte au Japon pour procéder à l’annexion complète de la Corée en 1910.

Source: Ito Hirobumi 伊藤博文 (1841-1909)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *