Geisha et maiko: une tradition japonaise

Les geisha, dont le nom veut littéralement dire « faiseur d’art », aujourd’hui, sont des artistes féminins japonais dont la profession inclut la musique, la danse, la rhétorique et le divertissement. Les maiko sont des geisha en cours de formation. Une idée complètement erronée est que les geisha sont des prostituées: en un mot comme en cent, c’est faux.

Les geisha sont un des plus forts symboles du Japon et si, par hasard, vous avez la chance d’en entr’apercevoir une, vous pourrez faire de magnifiques photos. Malheureusement, elles se font de plus en plus rare de nos jours et Kyoto est sans doute le seul endroit au Japon où vous pouvez voir des geisha ou des maiko. Vous pouvez cependant en rencontrer exceptionnellement à Tokyo dans les quartiers d’Asakusa, Shinbashi ou Kagurazaka.

Geisha et maiko, Kyoto

Geisha et maiko, Kyoto

Les geisha sont à l’origine des artistes professionnels. Au début, presque toutes étaient des hommes. Ils utilisaient leur formation dans les arts traditionnels japonais, la musique, la danse et les contes, un peu comme nos bouffons moyenâgeux.

Quand les dons artistiques des courtisanes commencèrent à décliner, ceux des geisha, qui étaient alors des hommes et des femmes, furent de plus en plus demandées. Les hommes geisha (connus parfois sous le nom de hōkan) commencèrent alors à disparaître et, vers 1800, les femmes geisha (appelées onna geisha, littéralement « geisha femme ») étaient 3 fois plus nombreuses que les hommes, et le terme « geisha » prit alors le sens qu’on lui connaît aujourd’hui.

Geisha et maiko dans le quartier de Gion, Kyoto

Geisha et maiko dans le quartier de Gion, Kyoto

Traditionnellement, les geisha commençaient leur formation à un très jeune âge. Certains filles étaient vendues à des maisons de geisha encore enfants et débutaient leur formation dans les arts traditionnels presque immédiatement. Durant leur enfance, les geisha travaillaient parfois comme assistantes de geisha plus expérimentées, puis devenaient des apprentis geisha (maiko).

Cette tradition de formation d’apprentis existent dans de nombreux autres corps de métiers traditionnels japonais où l’apprenti vit dans la maison du maître, commençant par s’occuper des tâches dans la maison et assister son maître, et devenant lui-même un maître au fil du temps.

Geisha et maiko dans le quartier de Gion, Kyoto

Geisha et maiko dans le quartier de Gion, Kyoto

Dans le Japon moderne, il est très difficile de voir des geisha ou des maiko en dehors de Kyoto. Dans les années 20, il y avait plus de 80.000 geisha au Japon, mais de nos jours elles sont bien moins nombreuses, le chiffre le plus consensuel étant d’environ 10.000.

Cependant, les touristes visitant le quartier de Gion à Kyoto auront peut-être la chance de d’apercevoir une geisha se rendant ou revenant d’un rendez-vous. Sinon, pour un prix entre 6.000 et 15.000 yens, tout le monde (même des hommes) peuvent obtenir un rendez-vous avec une geisha. Si vous êtes partant, demandez à votre hôtel et ils vous aideront.

Article traduit de l’anglais et disponible en version originale à l’adresse suivante: Geisha and Maiko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *