L’empereur Meiji (Mutsuhito)

Empereur Meiji

Empereur Meiji

明治天皇 (睦仁), (né le 3 novembre 1852, décédé le 30 juillet 1912) L’un des empereurs les plus célèbres du Japon, Mutsuhito a dirigé la modernisation et l’occidentalisation du Japon, transformant un pays féodal en superpuissance mondiale. Mutsuhito a reçu le nom posthume de Meiji, signifiant « le gouvernement éclairé ». Né seulement huit mois avant que le commodore Matthew Perry et ses bateaux noirs viennent demander l’ouverture du Japon au commerce extérieur, le futur empereur Meiji n’était pas, à l’origine, destiné à régner.

Fils de l’empereur Komei et d’une concubine, Nakayama Yoshiko, il reçoit le titre de Sachi no miya (prince Sachi). Mais ça n’est pas avant son adoption en juillet 1860 par Asako Nyogo, qui deviendra l’impératrice Dowager Eisho, principale épouse de l’empereur Komei, qu’il devient officiellement le Prince héritier (Kotaishi) et le prince impérial (Shinno). Après la rébellion des clans Satsuma et Choshu, Mutsuhito, alors agé de 15 ans, monte sur le trône comme monarque du gouvernement Meiji nouvellement établi, suite à la chute du Shogunat Tokugawa. Le rôle de l’empereur Meiji dans les affaires de l’Etat est demeuré limité, car il a délégué la majeure partie de sa puissance à un groupe d’oligarches connus sous le nom de genro (vieux hommes d’Etat), comme Hirobumi Ito ou Yamagata Aritomo. L’empereur Mutsuhito meurt en 1912 et son fils, Yoshihito, lui succède.

Source:
site Japan reference

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *