Le château de Kochi

Il y a 400 ans, la zone sur laquelle la ville de Kochi est bâtie était inhospitalière à cause d’un terrain marécageux dû aux inondations fréquentes des rivières avoisinantes. De plus, les marais étaient aussi entretenus par des précipitations généreuses. Malgré cela, du fait d’une position géographique avantageuse, Yamauchi Kazutoyo, après qu’Ieyasu Tokugawa lui ait confié la province de Tosa, décida que c’était un emplacement idéal pour son château. Il engagea donc Dodo Echizen, un architecte renommé.

L’architecte sélectionna la solution qui offrait le système de drainage le plus efficace et constuisit les murs dans le style nozurazumi, en utilisant des pierres brutes, en ajoutant un réseau de canaux souterrains avec des caniveaux de pierre.

Il fallut 10 ans pour achever le château de Kochi qui fut terminé en 1611, 6 ans après la mort de Yamauchi Kazutoyo. Le château ne fût jamais attaqué mais brûla cependant en grande partie en 1727. Il fût reconstruit dans le style original et est l’un des 12 châteaux japonais dont les bâtiments sont d’origine, étant donné qu’aucun bataille ne s’y est déroulée.

Le château de Kochi

Le château de Kochi par Muza-Chan sous CC BY-NC-SA 4.0

Source – Kochi Castle, a bit of history

Muza Chan

Passionnée par le Japon, les voyages et la photographie.

Les derniers articles par Muza Chan (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *