Catastrophe Japon 2011 – Appel de l’UNESCO

Irina Bokova

Le Directeur général de l’UNESCO, Irina Bokova,  appelle à soutenir les élèves et enseignants dans les régions du Japon touchées par le tsunami et le tremblement de terre.

Partout dans le monde, nous avons tous été choqués par la puissance de la nature et inspirés par la résistance du peuple japonais. Je tiens à lancer un appel sincère à vous tous pour soutenir les élèves du Japon et leurs enseignants qui vivent dans les régions sévèrement touchées par le tremblement de terre et le tsunami et qui cherchent à se remettre du traumatisme et des pertes qui ont suivi la catastrophe naturelle la plus importante de l’histoire japonaise qui s’est abattue sur la région du Tohoku le 11 Mars 2011.

Avec des centaines de milliers de sans-abri, et quelques 2.400 écoles touchées, le moment est venu de manifester notre solidarité internationale grâce au soutien d’urgence aux écoles, élèves et enseignants japonais.

Je lance donc un appel pour votre soutien généreux à la Fédération nationale des Associations UNESCO au Japon: un réseau de 300 organisations non-gouvernementale fondée en 1948.

Vos dons permettront d’aider les autorités locales et provinciales – à travers le ministère japonais de l’education,  de la culture, des sports, de la science et de la technologie – dans leurs efforts pour assurer une reprise en toute sécurité de l’année scolaire en avril, et de fournir un soutien psycho-social et pédagogique dans les écoles et les institutions éducatives concernées.

L’UNESCO a une histoire unique de coopération avec le Japon et plus spécialement avec Sendai, la ville la plus touchée elle-même. En effet, c’est à Sendai que le premier Club UNESCO a été crée, le 19 Juillet 1947. Ayant assisté aux destructions de la Seconde Guerre mondiale, les habitants de Sendai se sont ralliés derrière le principe de construction de la paix grâce à la coopération dans l’éducation, la science, la culture et la communication, qu’incarne l’UNESCO.

Ce mouvement populaire non-gouvernemental, qui se traduisit par la création de la Fédération nationale des Associations UNESCO au Japon un an plus tard, a joué un rôle de premier plan permettant au Japon de devenir membre à part entière de l’UNESCO en mai 1951, cinq années avant l’admission officielle du Japon à l’Organisation des Nations Unies.
Le mouvement des Clubs UNESCO qui a débuté dans la ville de Sendai s’est depuis lors développé jusqu’à atteindre quelques 5.000 clubs et organisations UNESCO, dans le monde entier.

La communauté de l’UNESCO – y compris les 193 Etats membres et les sept membres associés – a l’occasion de démontrer sa solidarité avec les étudiants et les enseignants du Japon. Engageons-nous à le faire en ce moment crucial.

 

Les dons peuvent être envoyés directement à:

Nom du compte: NATIONAL FEDERATION OF UNESCO ASSOCIATIONS IN JAPAN
Nom de la banque: Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ
Succursale: Kanda Branch (331)
Code swift: BOTKJPJT
Compte: Ordinaire
N° de compte: 0297275

 

Article traduit de l’anglais et disponible sur le site de l’UNESCO sous le titre UNESCO Director-General appeals to support learners and teachers in earthquake and tsunami affected regions of Japan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *