Le boum économique des années 50

Parti communiste japonais

Parti communiste japonais

Quand le Japon se rendit aux USA en août 1945, les américains commencèrent l’occupation du pays avec deux buts bien définis: la démilitarisation et la démocratisation.

Afin d’obtenir le support de la population et d’assurer une transition en douceur, les USA décidèrent de conserver l’institution impériale en se débarrassant cependant du statut divin de l’empereur  Hirohito. Le droit de vote fut aussi immédiatement accordé aux femmes, une réforme qui s’avéra être très populaire.

Le parti communiste devint légal pour la première fois au Japon. Les américains songèrent à démanteler les zaibatsu qu’ils voyaient comme étant les pourvoyeurs de fond des militaires.Ils voulaient aussi décentraliser le système éducatif et la police, dans le but de décroître la puissance et l’influence du gouvernement central. Par ailleurs, ils ne se préoccupèrent pas vraiment du redressement de l’économie japonaise et laissèrent les japonais s’en occuper.

Lorsque la guerre froide commença et que les communistes chinois battirent les nationalistes, le gouvernement américain prit peur que le mouvement ne s’étende au Japon et fit machine arrière en 1947. Ils réduisirent leurs plans de dissoudre les filiales des zaibatsu, abandonnèrent leurs demandes d’indemnisation des dommages de guerre, puis initièrent une répression des communistes japonais et poussèrent pour la création d’une police nationale. Au lieu d’avoir à payer des dommages de guerre au Royaume-Uni et à la plupart des pays asiatiques, les USA négocièrent des traités commerciaux pour le Japon avec des pays comme les Philippines.

Une inflation dans la période 1945~1949 entre 50 et 365% par an conduisit les USA à résoudre les problèmes économiques du Japon. L’économie japonaise serait guérie par la mise en place de trois politiques sévères: un budget à l’équilibre, la suspension de tous les prêts d’Etat à l’industrie et l’abolition de toutes les subventions. Le cours du yen fut fixé à 360 pour 1 dollar afin de stimuler les exportations.

Mais, alors que ces nouvelles politiques créèrent des tensions gigantesques au sein de l’économie japonaise, la guerre de Corée commença. Le malheur des uns fit le bonheur du Japon. Les achats de matériels des américains montèrent en flèche. Les commandes expédiées du Japon s’élevèrent à 2 milliards de dollars en 1951 et 1953, environ 60% de tous ses exports. Les grandes sociétés firent des profits pour la première fois depuis la fin de la guerre et le PIB japonais augmenta comme il ne l’avait jamais fait auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *